culture

Publié le 21 Juillet 2024

Retour chez les impressionnistes – Zoom 1

Début juin, nous sommes revenus au Musée d'Orsay en compagnie du frère de l'Homme et de son épouse venus découvrir à leur tour '1874, Inventer l'Impressionnisme'.

Cette fois, j'ai choisi d'observer autrement, en zoomant, certains de mes tableaux préférés ! 

Comme Le Bal du Moulin de la Galette d'Auguste Renoir 

Retour chez les impressionnistes – Zoom 1

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 15 Juillet 2024

A Paris , à vélo

Paris et le vélo, c'est une longue histoire ! 

Elle a commencé le 5 avril 1818 quand le comte allemand Drais von Sauerbronn fit une démonstration de son véhicule dans les allées du Jardin du Luxembourg.

Cette 'draisienne' ne semblait avoir aucun avenir, le cheval c'était bien mieux !

D'autant plus qu'elle était encore dépourvue de pédales qui n'arrivèrent qu'une quarantaine d'années plus tard, de chaînes et de frein (vers 1890) puis de cale-pieds et de pneus caoutchoutés, inventés par Clément Ader avant de se tourner vers ses avions ! 

Les triporteurs, ancêtres de nos vélos - cargos sont apparus dès les années 20 et étaient utilisés pour la livraison du pain et du vin.

Relancé dans les années 40 en raison des pénuries de l'Occupation, le vélo fut progressivement oublié au fur et à mesure de l'expansion de l'automobile individuelle.

La première politique cycliste de la Ville de Paris date de 1996 ... et sa présence ne fait que s'accroître ! 

Une chouette expo au Pavillon de l'Arsenal en retrace l'histoire. 

A Paris , à vélo

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 15 Juin 2024

La Cité de l'Architecture et du Patrimoine présentait en avril une exposition sur l'œuvre de Paul Andreu, sous titrée L'architecture est un art.

X-Ponts, architecte, visionnaire, il est connu pour être le père, entre autres, de l'aéroport Charles de Gaule, co-architecte de la grande Arche de La défense et de nombreux autres édifices, en France et dans le Monde.

L'exposition présentait des plans, des maquettes et même du mobilier, ces fauteuils circulaires orange si emblématiques de CDG1.

Passionnant 

 

Paul Andreu

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 10 Juin 2024

Au vu du nom de cette exposition à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, nous pensions voir une expo orientée Grand Paris ... 

Mais j'en retiens surtout une évocation de l'histoire du métro, des grands travaux de la fin du XIXème et début du XXème siècles quand il fallut creuser dans un sous sol déjà gruyère, où canalisations, carrières, rivières souterraines et autres tunnels nécessitaient des prouesses techniques pour passer, notamment sous la Place de L'Opéra ou réaliser des croisements de lignes ... 

 

Métro - Le Grand Paris en mouvement

Le Grand Paris, notion à géométrie variable dès les origines, a vu une première concrétisation, côté transports, avec le RER, le transport du progrès, qui allait faciliter le quotidien des habitants de banlieue en réduisant drastiquement les temps de trajet.

Il va connaître une nouvelle jeunesse avec l'arrivée de toutes ces nouvelles liaisons qui vont le désengorger ! 

Métro - Le Grand Paris en mouvement

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 2 Juin 2024

Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris

Titulaires réguliers de la carte des Musées de la Ville de Paris , nous ne manquons que rarement les expositions proposées par les différents Musées de la Ville, expositions qui ne nous déçoivent que très rarement.

Fin avril, nous avons été enchantés par la rétrospective du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, consacrée au peintre Jean Hélion, que nus avons découvert avec un grand plaisir ! 

Son œuvre traverse le XXème siècle et l'artiste a évolué de l'abstraction au figuratif, 

Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris

utilisant des figures récurrentes,

Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris

passant de la peinture au dessin et montrant un talent certain dans ses autoportraits 

Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris
Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris

J'ai eu un coup de cœur pour cette table encombrée, cette toile intitulée 'Le goûter'.

Jean Hélion au Musée d'Art Moderne de la Ville de PAris

A voir, jusqu'au 18 août 2024. N'hésitez pas ! ​​​​​​​

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 25 Mai 2024

1874, Les débuts de l'impressionnisme

Continuant de bien profiter de la Carte Blanche du Musée d'Orsay, nous sommes allés voir l'exposition 'Paris 1874, Inventer l'impressionnisme', un matin d'avril, dès 9 heures. Quelques minutes d'attente, une traversée du musée encore vide de visiteurs, et nous accédions à l'exposition. 

Organisée conjointement avec la National Gallery de Washington, on peut y admirer des œuvres prêtées par l'institution américaine ou d'autres musées 

J'ai apprécié découvrir ces toiles d'Auguste Renoir, ' La loge à l'Opéra' et 'La parisienne'.

1874, Les débuts de l'impressionnisme

découvrir Le boulevard des Capucines de Claude Monet, arrivé tout droit de Kansas City, et le berceau de Berthe Morisot, qui a seulement changé de salle !

1874, Les débuts de l'impressionnisme

La salle suivante proposait des tableaux plus classiques, mais figurant, eux, au Salon officiel de 1874, dans un accrochage similaire, tableaux presque collés les uns aux autres, comme l'atteste le tableau de Camille Cabaillot-Lassale qui dépeint une visite au Salon !  

1874, Les débuts de l'impressionnisme
1874, Les débuts de l'impressionnisme

Mais j'ai eu un coup de cœur pour Les peintres en bâtiment de Gustave Caillebotte.

1874, Les débuts de l'impressionnisme

tout comme pour le tableau d'Édouard Manet intitulé Le chemin de fer, où la petite fille qui préférait regarder passer les trains, plutôt que le peintre ... faisait écho à une certaine Mademoiselle d'aujourd'hui ! 

1874, Les débuts de l'impressionnisme

Je retourne les revoir bientôt  ...

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 18 Mai 2024

Textes d'Annie Ernaux et photographies du fonds de la Maison Européenne de la Photographie se répondent dans une exposition qui est tout à la fois composée de tranches de vie, de moments de télévision, et de réflexions sur l'urbanité.

Passionnante ! 

Annie Ernaux à la MEP
Annie Ernaux à la MEP
Annie Ernaux à la MEP

Elle m'a donnée envie de me replonger dans le 'Journal du dehors' et les écrits sur Cergy de l'auteur récemment nobélisée.

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 22 Avril 2024

Nous avons récemment investi dans l'achat d'une Carte Blanche Duo qui nous donne accès pendant un an aux collections permanentes et aux expositions des Musées d'Orsay et de l'Orangerie.

Lors du dernier séjour parisien, nous avons profité de l'un des avantages qu'elle procure : l'accès du Musée d'Orsay une demie heure avant l'ouverture des portes.

Et ce fut un moment magique ... 

Nous y étions seuls ! 

Les éventaires des boutiques commençaient à peine à se découvrir 

Seuls au Musée ...

Le hall des sculptures attendait ses premiers visiteurs 

Seuls au Musée ...
Seuls au Musée ...

Et nous sommes arrivés les premiers dans les salles des impressionnistes, pouvant les admirer tout à notre aise ...

Seuls au Musée ...

A suivre ... car nous y reviendrons !

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 15 Avril 2024

A la Sainte Chapelle

Lorsque nos passages à Paris coïncident, nous retrouvons nos amis cherbourgeois pour une visite et un déjeuner.

Par un froid samedi de janvier, nous avions opté pour une visite de La Sainte Chapelle.

L'endroit est magique : de splendides vitraux, une lumière étonnamment vibrante malgré l'ancienneté du lieu 

A l'origine, il s'agissait de la chapelle privée du roi Louis IX (avant qu'il ne soit saint) et de sa mère Blanche de Castille, le lieu étant destiné à héberger la couronne d'épines ramenée à prix d'or des Croisades ... et dont les épines furent peu à peu vendues pour renflouer le trésor du Royaume ! 

Nous avons eu la chance de bénéficier d'une visite guidée qui sur fond d'humour, nous a appris beaucoup d'anecdotes ! 

.

 

A la Sainte Chapelle
A la Sainte Chapelle
A la Sainte Chapelle
A la Sainte Chapelle

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0

Publié le 7 Avril 2024

A l'Institut de France, en mars 2024

Un jour de janvier, lors d'une pause entre deux cours au Collège de France, j'ai entendu deux auditrices échanger sur le cycle de conférences à venir à l'Institut de France ... 

L'Institut ? L'Académie Française  ... ? 

Quelques jours plus tard, y repensant, je me suis connectée sur le site internet de l'Institut, et  j'ai découvert qu'il regroupait Cinq Académies : l'Académie française (fondée par Richelieu en 1635) mais aussi l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres (créée initialement par Colbert en 1663), l'Académie des Sciences (Colbert 1666), celle des Beaux Arts (fondée en 1816 par le regroupement des anciennes des Académies royales de peinture et de sculpture, créées en 1648, de musique, datant de 1669, et d’architecture, fondée en 1671) et, la petite dernière : l'Académie des Sciences morales et politiques (Guizot 1832).

L'Institut de France est un pur produit révolutionnaire, créé par la Convention pour remplacer les anciennes académies royales et a pour vocation de "recueillir les découvertes, de perfectionner les arts et les sciences".

A ma grande joie, j'ai déniché les informations dont avait parlé mes deux voisines, à savoir les deux cycles de conférences organisées, l'une par l'Académie des Sciences : "Construire l'Humain", et l'autre par l'Académie des Beaux Arts : "Conférences d’un fauteuil de l’Académie des beaux-arts".

Nous avons assisté aux deux premières conférences de l'Académie des Sciences - le premier orateur était Jean Jacques Hublin sur le thème passionnant « Devenir humain : la tyrannie du cerveau » , le second, Alain Prochiantz a disserté sur « Un singe au cerveau trop gros ».

A l'Institut de France, en mars 2024

Jean Jacques Annaud, titulaire du troisième fauteuil de la section Cinéma & audiovisuel de l'Académie des Beaux Arts, a célébré ses deux prédécesseurs, René Clément et Gérard Oury, évoquant des anecdotes de leurs rencontres et projetant des extraits de leurs films. Il a également évoqué sa carrière et sa vision du cinéma. Passionnant ! 

A l'Institut de France, en mars 2024

Nous avons prévu d'y revenir lors du prochain séjour parisien :) 

Pour info, ces conférences et celles des années précédentes sont disponibles en vidéo sur le site de l'Institut de France. 

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #Paris, #Culture

Repost0