roma

Publié le 9 Juillet 2006

Dès la reprise de nos vacances à l'étranger, en 1990, j'ai pris l'habitude de raconter nos vacances en agrémentant le texte de souvenirs : billets d'entrée dans des parcs ou musées,  menus de restaurants, descriptions d'hôtels, plans, tickets de caisse, emballages de bonbons et photos ...  


Pendant quelques années, j'ai écrit ces "souvenirs de vacances" bien après notre retour, m'aidant de notes prises, des papiers accumulés et de ma mémoire.

 

Depuis 1998, j'ai choisi de tenir un journal de bord pendant nos vacances, et au fil des ans, j'ai amélioré ma technique ...


Je note donc au fil de l'eau ce que l'on voit, ce que l'on visite, mes impressions, ...  en profitant pour écrire des pauses dans des jardins ou des cafés ou bien des retours à l'hôtel en fin d'après midi ou de soirée.


Parfois lors de pauses plus longues, je dessine (malheureusement pas très bien  !) et colorie aux crayons aquarellables ...


Je garde de la place pour y coller des photos (tirages 6*8 réalisés chez FNAC.com) pour illustrer nos visites.


Puis, je brode une couverture à ce cahier ...

Voilà quelques vues du cahier que j'ai réalisé pendant notre voyage romain de mai dernier :

la couverture du cahier (brodée en Soie Atalie Santa Fe sur lin gris clair, modèle free du Web : Tesori d'Italia et lettres du livre de Marjorie Massey)

 

Carnet de voyages ... Les vacances romaines

la visite du Château Saint-Ange :

Carnet de voyages ... Les vacances romaines

celle des Musées du Capitole :

Carnet de voyages ... Les vacances romaines

celle des Thermes de Caracalla :

Carnet de voyages ... Les vacances romaines

et celle de l'église St Praxède aux superbes mosaïques

Carnet de voyages ... Les vacances romaines

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost0

Publié le 6 Juin 2006

Rome est une ville qui dérange ... 

A la différence de Paris ou de Londres où les quartiers anciens et modernes sont bien délimités, à Rome tous les styles architecturaux se mèlent, s'entremèlent et lors de ma première visite, j'ai eu du mal à m'y repérer.... 

Par exemple, sur ces deux photos, prises sur l'avenue des forums impériaux (rien que ce nom : tout un programme ! ), on distingue,

pour la première : le forum romain, un  bout des bâtiments du Capitole (XVI° siècle), une église baroque 

Settimana Romana 3 - Le mélange des genres !

t pour la suivante : toujours le Forum Romain, le Vittoriano (bâtiment construit dans les années 30 du XX° siècle et qui abrite le tombeau du Soldat Inconnu), un bout des bâtiments du Capitole ....

Settimana Romana 3 - Le mélange des genres !

ou bien cette vue insolite du Colisée :

Settimana Romana 3 - Le mélange des genres !

Rome est une ville de notre temps, mais où chaque coin de rue peut révéler un pan d'histoire. C'est une ville qui impose d'être vigilant en permanence pour se laisser surprendre par tous les chefs d'œuvre, parfois bien cachés, qui y pullulent.

C'est aussi une ville verte qui recèle de nombreux jardins, comme celui de la Villa Giulia : 

Settimana Romana 3 - Le mélange des genres !

ou celui du Quirinal aux bancs bien accueillants et à l'ombre bien douce propice aux acanthes

Settimana Romana 3 - Le mélange des genres !

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost0

Publié le 29 Mai 2006

Avant d'aller à Rome en 2005, je n'avais jamais vraiment entendu parler du Bernin, Gian Lorenzo Bernini de son vrai nom (sauf dans 'Anges et Démons de Dan Brown, bien sûr !)  .

Cette année, on a décidé - par jeu - de voir au moins une de ses œuvres par jour pendant notre séjour à Rome .... en nous aidant d'un petit guide trouvé à l'office de tourisme de l'aéroport.

En effet, l'office de tourisme romain édite un petit guide qui permet de suivre les traces de certains artistes au travers de la ville, comme Le Bernin, Borromée, Raphael et Caravage.

Voilà donc une sélection des œuvres du Bernin de notre semaine romaine :

le samedi : la colonnade de la Place Saint Pierre  

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le dimanche : le tombeau d'Urbain VIII dans la basilique St Pierre :

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le lundi : l'ange de Sant'Andrea delle Fratte

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le mardi : la tête de Méduse du Musée du Capitole

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le mercredi : la bienheureuse Ludovica Albertini de l'église San Francesco a Ripa :

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le jeudi : les fontaines de la Piazza Navona, et ici, la fontaine de Neptune  :

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

le vendredi : la fontaine des abeilles de la piazza Barberini :

Settimana Romana -2 - Les Bernin du jour !

A suivre ...

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost0

Publié le 25 Mai 2006

J'avais 12 ans la première fois que j'ai entendu parlé d'Hadrien.

C'était en 1971, dans le Nord de l'Angleterre, à l'occasion de mon premier voyage dans ce pays.

Puis je l'ai oublié pendant de nombreuses années.

J'ai retrouvé sa trace bien des années plus tard, en 1998, en Grèce, à la fin d'une promenade dans un jardin athénien ... mais sans savoir que c'était lui.
 
Mais c'est en 2002, en Grèce à nouveau,  grâce à Marguerite, que je l'ai vraiment apprécié, connu et recherché.
Cette année là, avec elle pour guide, j'ai suivi Hadrien à la trace, depuis Eleusis, où il avait été initié et que nous avons traversée en partant pour Delphes où son ami nous attendait au Musée.
A Olympie, puis sur la côte Nord du Pélopponèse, la piste s'effaçait ...
Et c'est à Athènes que nous l'avons retrouvé, car il est partout dans cette ville qu'il aimait tant !
A chacun de nos voyages grecs suivants, je l'ai cherché, parfois trouvé, mais j'ai aussi déniché son ami alors que lui même se faisait plus discret.

Je l'ai retrouvé l'an dernier à Rome, dans toute sa splendeur impériale.

Pour notre voyage de cette année, j'ai emmené Marguerite avec nous, avec son aide et celle des autres guides, j'ai marché sur les mêmes chemins qu'Hadrien, sans encore aller visiter sa maison (mais promis, on lui rendra visite la prochaine fois ! ).
Je l'ai vu au Capitole, j'ai marché sur ses pas dans les rues de la Ville, j'ai pris son ami en photo à la Centrale Montemartini ... j'ai visité son mausolée.

Hadrien, ... c'est l'empereur bien sûr, dont Marguerite Yourcenar a si bien écrit les mémoires.

Le voilà :

Hadrien et moi

et voici le buste d'Antinoüs, son ami, admiré cette année à la Centrale Montemartini :

Hadrien et moi

Soldat de formation, mais épris de paix, Hadrien a consacré son règne à la consolidation des frontières de l'Empire et à la protection de ses habitants (cf la construction du mur qui porte son nom au nord de l'Angleterre), n'hésitant cependant pas à réprimer des révoltes insurrectionnelles.
Bâtisseur, gestionnaire, il a remis en état ou construit des acqueducs, des chantiers navals et favorisé le commerce.


Des villes nouvelles ont prospéré sous son règne, à l'abri des invasions barbares.

Voir les commentaires

Rédigé par Bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost0

Publié le 21 Mai 2006

Pour notre second voyage à Rome, nous avions prévu un certain nombre de visites, parfois reportées de notre voyage de l'an dernier.

Nous avons vu beaucoup de choses, visité énormément de sites, musées, églises, certains prévus et d'autres pas ...

Nous nous sommes perdus (sans un plan détaillé, puis avec !) mais cela nous a permis de découvrir des endroits où nous ne serions pas forcément allés (quartier Garbatella, par exemple)
Nous avons encore une fois reporté des visites au prochain voyage (l'an prochain sûrement !)

Mais, chaque jour, nous avons au moins  :

* admiré une sculpture du Bernin, comme la fontaine du Triton

Settimana Romana - 1

* découvert un site archéologique, comme les thermes de Caracalla

Settimana Romana - 1

* visité un musée, comme celui du Capitole où se trouve la Louve

Settimana Romana - 1

* fréquenté une église, où on peut se reposer au frais et découvrir des chefs d'œuvre qui ne sont pas forcément mis en exergue dans les guides, comme le Moïse de Michel Ange  

Settimana Romana - 1

* trouvé un endroit étonnant  tel que la centrale Montemartini, ancienne usine électrique reconvertie en musée :

Settimana Romana - 1

* mangé des pâtes  ... à toutes les sauces (recettes à suivre)

 

* marché, marché, marché .... parce que sur le plan, on n'est jamais loin d'une merveille qui se trouve à deux pas ... et on finit à des kilomètres du métro le plus proche (quand on ne saute pas dans un bus!)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #E' bella Italia !, #Roma

Repost0