livres

Publié le 12 Février 2006

J'ai fini hier La couette, de Camille Todd, c'est un roman assez court écrit dans un langage familier. C'était plaisant pour ces deux raisons d'ailleurs  :-)

L'histoire : "Alice a dix-huit ans. Elle vient de perdre sa mère. Elle s'interroge. Si elle était voyante, elle saurait que, dans les trois mois, elle va faire ses non-débuts en amour, à la fac et dans la pub"

Et un extrait : " Sous ma couette, ensuite, quand je me couche, c'est même assez agréable parce que la seule chose que je sens c'est mon corps et que je savoure vraiment les petits plis douillets et les recoins chauds du lit. Si seulement ma mémoire voulait bien rester tranquille, il y a des tas de choses que je pourrais savourer. A ce moment-là, je me dis que la vie c'est gris à pois roses. C'est une immensité grisonnante avec des petites plages roses, c'est elles, je crois bien, qu'on peut appeler le bonheur. Entre la souffrance et le niravana-qui-n'existe-pas, de temps en temps, je voudrais rien que trouver la paix des petites plages roses."

 J'ai aussi lu "Brokeback mountain", de Annie E. Proulx. C'est très court (une centaine de pages, écrit gros) et, pour une fois, le film est mieux que le livre, il nous mets plus dans "l'ambiance". A lire, donc, si on a aimé le film, et de préférence après l'avoir vu ...

Voir les commentaires

Rédigé par marie

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 6 Février 2006

Je viens de finir Les charmes discrets de la vie conjugale de Douglas Kennedy. J'enchaîne les Kennedy depuis quelques temps ! Et par comparaison, celui ci se laisse lire (si on aime son style), mais l'histoire n'atteint pas des sommets. A un moment, on y retrouve même une scène analogue à Rien ne va plus ! Enfin, ça se lit vite et on passe un bon moment malgré tout !

Moi, ça faisait un peu plus longtemps que je n'en avais pas lu ... J'ai davantage aimé que les précédents L'héroîne est attachante, elle se laisse un peu déborder par les événements, se soumet à son entourage en voulant leur faire plaisir, et s'oublie ! J'ai bien apprécié cet ouvrage ... même s'il ne vaut pas les tous premiers livres de cet auteur (surtout 'l'homme qui voulait vivre sa vie').

Voir les commentaires

Rédigé par marie et bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 5 Février 2006

J'ai fini jeudi soir "Cher Boro" de Dan Franck et Jean Vautrin que j'avais emprunté à la bibliothèque de Labège.

C'est le sixième tome des aventures de Blémia Borowics, reporter photographe.
Celui-ci nous entraîne dans les années 1942 -1943, de Berlin à Paris où Boro et ses amis se jouent des nazis et multiplient des  aventures de plus en plus rocambolesques.
Ce sixième tome apparaît moins réaliste que certains autres.
La lassitude pointerait elle son nez ?

Que sera alors le dixième (oui, il me semble avoir lu quelque part que les auteurs s'étaient engagés à en écrire 10 !) ?
Mais il reste plaisant, bien écrit, avec de multiples rebondissements ... parfois tirés par les cheveux ...
Je me suis même demandée par moments si la canne de Boro n'était pas un clone de la baguette magique d'Harry Potter !

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 25 Janvier 2006

Donna Leon est une américaine qui vit à Venise où elle enseigne l'anglais.
Depuis 1992 et 'Mort à la Fenice', elle raconte les aventures du Commissaire Guido Brunetti, vénitien pur sucre, ses enquêtes, sa vie entre son supérieur hiérarchique, ses collègues dont la signorina Elettra, sa femme Paola et ses deux enfants.
Au fil des pages, on se promène dans la ville, on découvre la face cachée des palais, les petits restaurants, les commerçants authentiques et la lente dégradation de la ville induite par la corruption généralisée et l'invasion des hordes de touristes.
Je viens de terminer  "Doctored Evidence". Il est très bien, beaucoup mieux que le précédent, 'Uniform Justice', qui m'avait un peu déçue.
Si possible, il vaut mieux les lire dans l'ordre chronologique, pour pouvoir suivre l'évolution des personnages, qui s'étoffent au fil des années.

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 16 Janvier 2006

J'ai terminé ce matin 'Lutetia' de Pierre Asouline.

Ce roman retrace l'histoire du Palace de la Rive Gauche, de 1938 à 1945, au travers de la narration d'Edouard Kiefer, ancien des RG devenu responsable de la sécurité de l'hôtel, qui parvient à traverser ces époques troubles sans jamais se renier.

A travers son regard, on observe la population de l'hôtel  : aux artistes, écrivains (James Joyce et Roger Martin du Gard entre autres) et aristocrates de l'entre-deux-guerres succède l'Abwehr (le service de renseignements de l'Armée allemande) pendant l'Occupation. En 1945, finalement, l'hôtel servit de lieu de rassemblement des déportés rapatriés des camps de concentration avant de retrouver sa fonction première d'hôtel de luxe.

Pierre Assouline sait donner la vie à ses personnages, tant dans ses romans ('Etat limite' ou 'La cliente', par exemple) que dans ses biographies.

J'ai particulièrement apprécié "Grâces lui soient rendues", la biographie de Paul Durand Ruel, le marchand des Impressionnistes, qui donnait à voir la vie des ces artistes sous un angle inédit.

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 14 Janvier 2006

J'ai découvert Peter Robinson et ses romans l'année dernière, tout à fait par hasard !

Un jour que je surfais sur des sites de journaux, je suis tombée sur un tout petit article du Miami Herald qui annonçait la prochaine visite en Floride, et pour la première fois, de Ian Rankin (l'auteur écossais des enquêtes de l'inspecteur Rebus) et de Peter Robinson.
Le journaliste dressait un portrait élogieux de ces deux auteurs et mettait en parallèle les cursus de leurs personnages récurrents, John Rebus et Alan Banks, et des régions où ils exerçaient leurs fonctions : L'Ecosse pour le premier, et le Yorkshire pour l'autre ...
La semaine suivante, j'ai trouvé "L'été qui ne s'achève jamais" à la bibliothèque de Labège.
C'en était fait ! J'étais accro !
Depuis, j'en ai trouvé quelques uns en Livre de Poche, le tout dernier traduit ('Ne jouez pas avec le feu') à la bibli, et d'autres en anglais, chez W H Smith's ou Brentano's, à l'occasion de mes voyages à Paris.
Ils sont tous bien ! Le personnage d'Alan Banks est attachant, on le voit vieillir au fil des romans, on suit ses relations avec sa femme et ses enfants, son divorce, ses copines, ...

Le dernier que j'ai lu
(Gallows view) est le tout premier de la série et l'éclairage qu'il donne sur les relations entre les personnages m'a fait un peu regretter de ne pas avoir lu ces livres dans l'ordre chronologique !

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 5 Janvier 2006

Pendant les vacances de Noël, Marie m'a "imposé" de lire les deux derniers tomes d'Harry Potter
 
J'avais commencé le tome 5 (Harry Potter et l'Ordre du Phénix) à sa sortie en poche, en septembre 2005, mais j'avais calé assez vite ! Mais cette fois, j'ai dû m'y tenir (Marie prenait note de mon avancée quotidienne !).
Et c'est vrai qu'une fois passées les 200 premières pages
plutôt ennuyeuses et lentes, l'histoire s'emballait et devenait intéressante.  

Dans la foulée, j'ai lu le tome 6 (Harry Potter et le Prince de Sang Mélé). Là, l'histoire démarrait plus rapidement. Ce livre s'achève, comme le cinquième sur une tonalité assez triste qui tranche avec les quatre premiers opus de la série... Mais Harry doit grandir, et ce n'est pas toujours facile.

Je ne l'ai pas forcée à le lire ... juste très fortement conseillé :-) Et puis elle l'a lu tellement vite que ça n'a pas eu l'air de la déranger ...

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 23 Décembre 2005

 Cul-de-sac, Douglas Kennedy

Le style et le suspens sont plus proches de "L'homme qui voulait vivre sa vie" que les 2 autres livres que j'ai lu du même auteur. Donc j'ai bien aimé :-) même si je ne l'ai pas lu très vite, car j'étais stressée pour le personnage et j'avais du mal à voir comment il pourrait sortir du piège où il était tombé ...

Résumé de l'histoire : Je n'avais rien contre l'Australie avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune et de rencontrer Angie sur une plage ensoleillée. Douce, chaude, Angie. Un vrai rêve pour le voyageur fatigué. C'est quand j'ai su que je l'avais épousée que les choses se sont gâtées, vraiment gâtées jusqu'au cauchemar.

A côté de ça, mes vacances se passent très bien ! Les cheveux courts depuis lundi (même si j'ai eu un petit problème de panne de réveil ! mais j'ai réussi à décaler mon rendez-vous en fin de matinée !!), j'ai vu des copains du lycée l'aprem. Et hier j'ai vu une coquineuh et un ourson en ville !! (l'ourson a intégré et coquineuh est toujours en prépa avec moi) On a fait les magasins (il faisait trop froid pour rester dehors !), puis on a été au resto. Et entre temps, j'ai bossouillé et fait des courses ! Et levée tard :-) Sauf ce matin, réveil tôt pour bien bosser ...

J'ai commencé à lire "Anges et démons", de Dan Brown (auteur de Da Vinci Code). Ca me plait, mais c'est hallucinant comme j'ai l'impression de relire une deuxième fois Da Vinci Code, mais cette fois dans un contexte scientifique et à Rome ! @ suivre donc ...

Voir les commentaires

Rédigé par marie

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 14 Décembre 2005

J'ai terminé dimanche 'The burning girl' de Mark Billingham :
Pas mal mais avec une fin qui trainait en longueur par rapport à ses trois livres précédents. L'inspecteur Thorne est un personnage attachant, la peinture du Londres moderne est bien rendue. Cet auteur commence à être traduit en français, ce qui est une bonne chose. Vivement la parution de son prochain roman (Buried) en poche anglais   ...
Pendant mon déplacement à Paris de ce début de semaine, j'ai lu le dernier livre de Françoise Giroud, son journal pour les années 2000-2003 : . Il est excellent comme tous les autres tomes de son journal. Regard acéré sur la vie politique française, les événements internationaux (celui là évoque le 11 septembre, la guerre ne Afghanistan et les prémices de la guerre en Irak), et les tribulations de l'Equipe de France de football au travers
de la Coupe d'Europe 2000 puis du Mondial 2002. Elle me manque.

Voir les commentaires

Rédigé par bill

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 4 Décembre 2005

 Voilà 2 livres que j'ai fini récemment et dont 

je n'ai pas encore parlé. Tout d'abord, "Je l'aimais" d'Ana Gavalda. J'ai beaucoup aimé. En lisant les premières pages, j'ai eu peur que ce soit un peu déprimant, mais en fait, c'est tout le contraire. C'est beau :-) Je vous le conseille, surtout que ce n'est pas très long.

Voici un résumé de l'histoire : Quand une rupture amoureuse permet à une jeune femme de découvrir la personnalité insoupconnée de son beau-père. Quoi de plus touchant que la mise en écho de deux solitudes : celle d 'un homme de 65 ans et de sa belle-fille qui vient d 'être quittée par le père de ses deux enfants. Un homme qui, pour la première fois se raconte et livre sa vie. Ou plutôt ce qu 'il n 'a pas vécu : l'amour ! Des mots emprunts de douleur pour une belle leçon de liberté et d 'espoir !

Par contre, je suis un peu plus mitigée concernant "Rien ne va plus" de Douglas Kennedy ... Son style est toujours aussi agréable à lire ; mais l'histoire, bien qu'elle dénonce certains aspects de la société américaine, est trop "belle" pour y croire. Bref, "L'homme qui voulait vivre sa vie" était terriblement mieux ...

Résumé de l'histoire : Comme tout scénariste d'Hollywood, David Armitage aspire à devenir riche et célèbre. Marié depuis onze ans à Lucy et père d'une petite Caitlin, il ne supporte plus la médiocrité d'une vie rythmée par des disputes incessantes. Mais, alors qu'il pensait sa carrière mort-née, l'incroyable se produit : l'un de ses scénarios, acheté par la télévision, connaît un succès retentissant. Nouvelle coqueluche d'Hollywood, David peut enfin mener l'existence dont il avait toujours rêvé, au côté d'une jeune productrice aux dents longues... Jusqu'au jour où Philip Fleck, un milliardaire cinéphile, lui propose une étrange collaboration. Sans le savoir, David tombe alors dans une spirale infernale dont il ne pourra sortir qu'au prix d'une complète remise en question.Touchant portrait d'un homme en proie aux caprices du destin, critique au vitriol d'une Amérique inhumaine et corrompue, un palpitant roman noir aux dialogues pétillants d'humour, façon Kennedy.

Voir les commentaires

Rédigé par marie

Publié dans #Livres

Repost0