La joueuse de go (Shan Sa)

Publié le 29 Novembre 2006

La joueuse de goJe l'ai acheté à St-Malo, il y a un mois. J'étais avec mon amoureux et on cherchait une librairie parce qu'il n'avait plus rien à lire. Je profitais alors de l'occasion pour me procurer un roman d'un auteur de la région ou se déroulant dans la région. Après maintes recherches et toujours les mains vides (et, surtout, ne pouvant me résoudre à quitter la librairie les mains vides, malgré une PAL impressionnante), je me suis rabattue sur "La joueuse de go", de Shan Sa, qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps. Plus éloigné de la région bretonne, on ne fait pas ;-)

L'histoire : La narration est originale : on alterne les chapitres (courts) racontés par une jeune chinoise et par un soldat japonais. L'histoire se déroule sous l'occupation de la Chine par les japonais.

Je n'ai pas trop envie de décrire davantage ce livre... j'ai l'impression que sa magie s'effacerait (un peu). Eh puis je ne veux pas en dire trop pour ceux qui ne l'aurait pas lu... Faites-moi confiance, achetez ce livre les yeux fermés :-)

Je ne sais pas si mes articles sont assez étoffés, si vous voudriez que je développe davantage les résumés... J'ai toujours peur d'en dire trop, pour ceux qui ne l'ont pas lu, mais du coup, je ne dis jamais non plus totalement ce que j'en pense :-)

Si vous voulez savoir ce que j'en ai pensé, passez en surbrillance la zone ci-dessous :-)

Ce qui m'a beaucoup plu, c'est que les deux personnages se croisent autour dans une situation inattendue (si on exclut le titre du livre !). Eh puis la fin... Je ne m'attendais pas du tout à cela et c'est pourquoi ce livre m'a tant marquée. Depuis, j'ai lu les premiers livres de Shan Sa ; ils sont très bien eux-aussi, mais j'ai trouvé que seule "La joueuse de go" était aussi fort, aussi abouti. Bref, j'ai beaucoup aimé :-)

note : ce livre a été récompensé par le prix Goncourt des lycéens 2001 !! Comme quoi...

En écoute : RMC (note rédigée dimanche 26 novembre au soir, pendant Lyon-Auxerre ! Lyon est champion d'Automne snif snif...)

Complément rédigé mardi 28

J'ai terminé ce livre hier soir. Qu'en dire ... Dans une grande simplicité de scènes et de mots, au travers de fragments de vie quotidienne, on pénètre au coeur de ces deux êtres que tout devrait séparer mais que leurs solitudes, leurs différences, rassemblent dans un monde qui les déclare ennemis.  Le dernier chapitre est un monument.
Comme Marie, je pense qu'il s'agit d'un roman qui fera date, ce n'est pas le livre d'une saison ou d'une époque. 

Je vous le recommande chaudement.

  

Rédigé par marie

Publié dans #Livres

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Je l'ai en coeur de coeur sur mon blog.<br /> C'est vraiment une très belle histoire. Ce livre m'a vraiment marqué.<br /> Pour moi, il est magnifique
Répondre
A
Pour aussi, ce livre m'avait offert un très beau moment de lecture. Par contre, bizarement je n'ai rien relu de cet auteur. Vous me le remettez en mémoire.<br /> Bill, je partage ton avis sur les résumés. Je n'aime pas non plus en dire de trop, car moi même je déteste en savoir beaucoup sur un livre ou un film avant de m'y plonger. Je trouve, alors, souvent difficile d'écrire mes critiques: je veux donner envie, partager mon enthousiasme tout en disant le stricte minimum!
Répondre
M
@ Emmanuelle de Nantes : je ne connais pas, mais je le garde en tête ! C'est vrai que j'avais beaucoup aimé "Balzac et la petite tailleuse chinoise" moi aussi... Je n'ai rien lu d'autre de cet auteur en revanche.@ Anne : J'ai lu les deux premiers livres de Shan Sa, "Porte de la paix céleste" et "Les quatre vies du saule" très récemment (notes en préparation ;-) et j'ai beaucoup aimé, mais ce n'est pas aussi beau que "La joueuse de go".
E
Avez-vous lu l'une ou l'autre "Funérailles célestes" de Xinran? Si ce n'est pas le cas je vous le recommande. Il s'agit d'une superbe histoire d'amour qui va de la Chine au Tibet (et ce n'est pas de l'eau rose loin de là!). Je n'ai pas lu la joueuse de Go, il faut toujours me pousser pour lire des romans traitant de la Chine même si après je suis souvent contente de les avoir lus. J'avais appris beaucoup de choses avec "Balzac ou la petite tailleuse chinoise".<br /> Bises à vous deux<br /> Emmanuelel
Répondre