Rien de nouveau depuis 2000 ans ... (5)

Publié le 13 Juin 2008

Le temps à soi 



Voici une nouvelle lettre de Pline Le Jeune,
tirée du recueil "Le temps à soi", ...

A Paulinus,

Je suis furieux. A tort ou à raison, mais je suis furieux. Tu sais à quel point l'amitié est injuste parfois, emportée souvent, susceptible toujours. Mais cette fois, le motif est sérieux. Juste ? Je ne saurais le dire. En tous cas, je suis au comble de la fureur, comme si le motif était aussi juste que sérieux : il y a si longtemps que je n'ai pas eu de nouvelles de toi !
Tu n'as qu'un moyen de te faire pardonner : m'en envoyer tout de suite beaucoup ... et de très longues ! ce sera ta seule bonne excuse. Toutes les autres me paraissent fallacieuses. Ne viens pas me dire :"Je n'étais pas à Rome" ou : "J'étais débordé", je ne veux pas l'entendre ! Quant à l'excuse : "J'étais malade", aux dieux ne plaise ! Pour moi, dans ma villa, je suis partagé entre l'étude et la paresse, les inséparables rejetons du temps à soi.

  

Rédigé par Bill

Publié dans #Intemporel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Oui, oui, on devrait toujours avoir du temps pour les amis, et dire que le temps passe à faire mille autres choses imbéciles!Ah ta lettre du vendredi nous apprend à respirer, çà fait du bien.Bisous, Anne.
Répondre
C
Excellent!
Répondre
R
C'est vrai que tous ces textes de l'Antiquité sont très actuels....
Répondre